Prolifération nucléaire : un état des lieux

L’actualité du dossier iranien nous rappelle les risques de la prolifération nucléaire. Depuis la fin de la Guerre froide, la majorité des pays ont accédé au Traité de non-prolifération, s’engageant à ne pas acquérir l’arme nucléaire. Le cas de la Corée du Nord a cependant illustré le risque d’un pays profitant de son droit à l’utilisation pacifique de l’énergie pour se « nucléariser ». La découverte du réseau d’Abdul Qadeer Khan au Pakistan en 2003, a également mis en lumière une voie pour les fournitures nucléaires. 

Cette note d’analyse fait le point sur les 9 pays qui possèdent l’arme nucléaire et les risques actuels de la prolifération vers d’autres Etats, y compris le cas de l’Iran. Elle conclut à une politique de « deux poids, deux mesures » menée par les Etats nucléaires vis-à-vis de la prolifération.