L’UE au Mali - Evolution d’un rôle

Jusqu’en 2010, les missions civiles et/ou militaires de gestion des crises de l’Union européenne étaient essentiellement envoyées à des fins de stabilisation a posteriori, ou pour éviter une précipitation de la crise. Le politologue Zaki Laidi nous avait éclairés à ce sujet. Dans un ouvrage sur les États-Unis, dont l’action et la politique de puissance était comparée à celle de l’Europe, il constatait, à raison, que l’UE « envisage de mener des opérations militaires non pour faire la guerre mais pour éviter de la faire » (1) . 

Longtemps vraie, cette affirmation semble aujourd’hui ne plus correspondre à la réalité. La mission européenne qui se profile au Mali (EUTM Mali) confère un nouveau rôle à la PSDC : celui d’intervenir dans un conflit ouvert, afin d’influencer son issue, tout en restant en deuxième ligne. En réalité, une autre mission PSDC lancée en 2010, et passée presqu’inaperçue, présentait déjà cette caractéristique : la mission EUTM Somalia, dont le but est d’aider à reconstruire l’armée somalienne en guerre contre des groupes islamistes. 
Il ne faut pas s’y tromper : la PSDC reste un outil qui n’a pas conféré à l’UE la capacité de faire la guerre. En tant qu’institution, l’UE ne dispose ni des capacités décisionnelles, ni de la volonté politique pour cela. À ce propos, l’opération navale ATALANTA (2)  au large des côtes somaliennes ressemble plus à une mission de garde-côte ou de police pour lutter contre la piraterie qu’à une action militaire visant à influencer la réalité politique du pays. En somme, l’idée de mener des actions de combats de haute intensité face à une crise n’a jamais effleuré les leaders européens lorsqu’ils siègent à Bruxelles.
EUTM Somalia et EUTM Mali représentent néanmoins une nouveauté à souligner pour une organisation qui, on le sait, évolue lentement, à petit pas.
(1) LAIDI, Zaki, Le monde selon Obama, p. 241, 2010, Ed. Stock.
(2) EU NAVFOR Somalie - ATALANTA est une opération militaire de l’Union européenne, lancée en 2008 pour lutter contre la piraterie au large de la Somalie.